Leitmotif(s) est une marque française, créée et basée à Rueil-Malmaison.

Cette ville, près de Paris est dite “Ville Impériale”, car Napoléon 1er et Joséphine de Beauharnais y acquièrent le domaine de la Malmaison en 1799. Joséphine conservera le château après son divorce.

En 2021, la ville célèbre le Jubilé Impérial et commémore le bicentenaire de la mort de l’Empereur.

Pour cet évènement, je souhaitais créer une ligne de bijoux spéciale.

J’ai d’abord créé la ligne “Abeilles Impériales” inspirée par l’emblème phare de Napoléon.
( collection que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien).
 

Et je me suis inspirée également d’une mode en vogue à l’époque, les portraits miniatures où l’on se faisait représenter sur des petits médaillons en ivoire ou en papier appliqué sur un support en métal.

Medaillon miniature porté en pendentif
Source : "La mode en France 1715-1815". Bibliothèque des Arts, Paris
Bracelet avec miniatures
Source : "La mode en France 1715-1815". Bibliothèque des Arts, Paris

Support “nomade”, la miniature est un peu le “polaroïd” de l’époque.

Objets précieux tant par leurs réalisations que pour leurs possesseurs, ces portraits traditionnellement exécutés à l’aquarelle ou à la gouache sont protégés par un verre et sont destinés dans un premier temps à orner des objets personnels tels que pendentifs, bagues, bracelets, boîtes, tabatières, etc.….

Les miniatures s’échangent entre fiancés qui ne se sont jamais vus.

Elles s’offrent entre maris et femmes séparés par leurs occupations respectives.

Elles représentent le témoignage d’affection d’un homme, d’une femme, d’un ami absent ou le souvenir d’un défunt. La miniature est le seul moyen de faire connaître un visage à distance et de garder auprès de soi le souvenir  de ceux que l’on aime.

C’est aussi le moyen de représenter des personnages célèbres : actrices, musiciens ou encore des militaires….

Et se sont ces militaires, officiers de la Grande Armée, dont Benoît – ami de longue date et passionné par le Premier Empire- collectionne les portraits miniatures qui ont aussi inspiré ce projet de personnalisation.

Il retrouve, à force de recherches au château de Vincennes, souvent leurs noms, car les portraits ne sont pas forcément identifiés, leurs affectations, fait d’armes et honneurs militaires.

Afin d’illustrer mon travail et pour “coller” à la période qui nous intéresse – à savoir la fin du 1er Empire – je me suis inspirée de films, de mes personnages préférés, de séries et romans dont l’action se déroule à la fin du règne de l’ Empereur, pour créer des miniatures.

Comme celles de Napoléon et Joséphine de la série “Napoléon” ou encore en référence à Jane Austen, écrivain anglaise, contemporaine de Napoléon qui fait allusion à des miniatures dans deux de ses romans dont “Orgueil et préjugés” avec ses deux pro(anta)gonistes, ( au début surtout, mais je ne vais pas “spoiler” :)) Melle Elisabeth Bennet et Fitzwilliam Darcy. 

Note : ces portraits ne sont pas destinés à être vendus mais servent à illustrer mon travail

Medaillon esprit 19ème siècle, Christian Clavier / Napoléon
Christian Clavier est "Napoléon"
Medaillon esprit 19ème siècle, Isabella Rossellini / Joséphine de Beauharnais
Isabella Rossellini est "Joséphine"
Medaillon esprit 19ème siècle, Elisabeth Bennet
Jennifer Ehle est "Miss Bennet"
Medaillon esprit 19ème siècle, Fitzwilliam Darcy
Colin Firth est " Mr Darcy"